Fil Manfa - fonds d'aide aux lieux d'accueil d'artistes en exil proche des zones de conflits - Fonds Roberto Cimetta

Undefined

Grâce à son réseau, le FRC a eu connaissance d'initiatives prises par des artistes réfugiés eux-mêmes dans des villes proches de la zone, telles Istanbul, Beyrouth, le Kurdistan irakien, sous forme de centres de rencontre, d'accueil, de ressources, d'hébergement, de conseils, parfois créés de toute pièce, parfois se greffant sur des lieux d'activités artistiques ou culturelles déjà opérationnels.

Le FRC a donc proposé à quelques partenaires institutionnels, au premier rang desquels la Direction des Affaires Internationales et Européennes du Ministère de la Culture de France, le Ministère des Affaires Etrangères de Norvège, les autorités locales des Iles Canaries et la Fondation Farrah, la Ville de Paris, le SYNDEAC (Syndicat national des entreprises artistiques et culturelles), certains parlementaires français, de l'aider à mettre en place un mécanisme de soutien à ces lieux d'accueil pour les artistes et opérateurs culturels situés à proximité des zones de conflits. Nous tenons à leur adresser nos plus vifs remerciements pour leur appui, ainsi qu’au Gouvernement régional du Kurdistan d’Irak avec lequel nous avons signé un accord de soutien logistique, et la Région de Duhok.

Après avoir identifié puis visité dix lieux de janvier à juillet 2016, le FRC en a sélectionné trois. Ces structures d’accueil non-politiques, non-confessionnels et à but non-lucratif, reçoivent un soutien financier, soit sous forme d'aide à la permanence d'accueil, soit sous forme d'équipements professionnels, soit sous forme de rénovation/location des lieux de travail ou d’hébergement. Il s'agit d'une dotation annuelle, éventuellement renouvelable. La contractualisation avec les trois structures (y compris un mémorandum d’accord avec UNFPA - Fonds des Nations Unies pour la Population en Irak) a eu lieu entre décembre 2016 et mars 2017. Un coordinateur à Duhok a signé un contrat avec le FRC pour la mise en place du programme et l’achat d’équipement. UNFPA organise des ateliers artistiques à l’intérieur du camp de Domiz.

La sélection des bénéficiaires est conjointement menée par la structure d'accueil et le FRC (Conseil d'Administration, Collège d'Experts). Les durées de l'accueil sont limitées (entre 3 et 6 mois) de manière à multiplier les bénéficiaires. L'accueil est intégral (hébergement, espace de travail, conseil administratif) ou partiel, en fonction de la situation de chaque bénéficiaire.

Au-delà de l'opération immédiate à caractère humanitaire, une attention particulière est portée par l'ensemble des partenaires à ce qu'il peut advenir des bénéficiaires à la sortie de leur période d'hébergement, au maintien d'un contact sous forme de réseau ou de partage d'information afin de préserver leur créativité.

Nous remercions tous ceux et celles qui ont permis la mise en place de ce programme de soutien.

Rubrique: